Newsletter

Ton nom et prénom
Courriel

Lexique argentin - boludo, boluda

Le "boludo" argentin est à l'Argentine ce que le "weon" est au Chili. Autrement dit, quand on imite un Argentin, on dit "Che boludo".

N'allez pas en Argentine sans connaître cette expression. Pour la drague c'est sympa car lorsqu'un étranger utilise le "boludo", les locaux adorent (sauf si c'est dirigé contre eux).

Car oui, le mot boludo peut avoir un sens très insultant ou sympathique. Tout dépend à qui on s'adresse et sur quel ton. C'est un peu comme si on disait "du con". Si on le dit dans une phrase à un ami, ça passe. Si on le dit au chauffeur de poids-lourds qui vient de vous couper la route, je pense qu'il l'appréciera un peu moins. On abrège parfois par "bolu".

"Hacerse el boludo" c'est faire l'idiot, celui qui ne savait pas. Genre le gouvernement de Kirchner fait le boludo face à la pauvreté et la corruption.

Ce mot provient du lunfardo.

D'autres mots de la même acabie :
boludear, boludez

Traductions proposées

couillon (qui s'en rapproche le plus), mais aussi du con, machin, mec (si c'est un ami), imbécile (si c'est sur un ton agressif).

Lexique du vocabulaire argentin ou retour

Ton nom et prénom
Ton commentaire
Courriel
Être averti si quelqu'un poste un commentaire après moi

Raph - 09.09.2010 (14:03:32)
Oui Peter, tu as raison. J'avais pensé mettre à jour la partie des traductions proposées et y ajouter "couillon" qui est exactement la traduction francophone.
Merci pour ton apport.

peter arderius - 09.09.2010 (01:34:54)
boludo veut dire exactement "couillon", il s'emploie de la meme maniere qu'en france, insultant ou chaleureux, selon a qui on s'adresse.

Site en friche

Je pense qu'avant de consulter ce site, il est important que vous sachiez que ce dernier n'est plus mis à jour. Certains visiteurs commentent encore, ce qui le rend dynamique, mais les informations contenues sur ce site peuvent parfois être obsolètes. Ce blog était utilisé lors de mon séjour de trois ans en Argentine, d'où je partageais mon expérience d'exilé, ainsi que mes coups de gueules et autres pensées personnelles.

C'est avec plaisir que je le laisse en ligne car beaucoup d'informations sont encore utiles, c'est aussi un petit musée personnel, mais soyez prudent quant aux informations contenues. Si vous souhaitez en savoir davantage, je m'appelle Raphaël Fleury et je suis photographe indépendant à Fribourg en Suisse.